Accueil > Découvrir St Quay > Etymologie et histoire de Saint-Quay-Perros


Etymologie et histoire de Saint-Quay-Perros

 

Saint-Quay-Perros doit son nom à "Ke" ou "Keenan", un saint irlandais surnommé Colodoc, qui débarqua à Cléder.

Saint-Quay-Perros est un démembrement de l’ancienne paroisse primitive de Pleumeur-Bodou. La paroisse de Saint-Quay-Perros (ancien diocèse de Tréguier) est citée dans le procès de canonisation de Saint-Yves en 1330 sous l’appellation « parrochia de Sancto Ke, Trecorensis dicesis ».

Saint-Quay-Perros, autrefois paroisse à part entière, est depuis 1841 (ordonnance du 29 juin 1841) une succursale de la paroisse de Perros. Son nom actuel de Saint-Quay-Perros (anciennement Saint-Quay) date officiellement de 1921 (décret du 28 décembre 1921), pour être distinguée de la commune de Saint-Quay-Portrieux.

L’ancienne paroisse de Saint-Quay-Perros dépendait jadis de l’évêché de Tréguier, de la subdélégation et du ressort de Lannion. La cure était à l’alternative. En 1695, M. Le Pelletier de Rosambo était seigneur de la paroisse. Saint-Quay-Perros est érigé en commune en 1790.

On rencontre les appellations suivantes : Sancto (en 1330), eccl. de Sancto Que (fin XIVème siècle), Saint-Qué (en 1426, Archives de Loire-Atlantiques, B2980), Sainct Ke (en 1481), Sainct Que (en 1486), Sainct Quay (en 1596) et Saint-Quay (au XVIIIème siècle).

Note 1 : la commune de Saint-Quay-Perros est formée des villages : Trouguillou, Couvent-Crec’h-an-Goff-Bras, Couvent-Bouret, Kertanguy, Pors-Tyolo, Balanayer, Roudouanton, Prat-Catel, Penbouillen, Crec’h, Quillé, Crémelven, Kernoël, Convenant-Hugues, Coz-Moguero, Regat, Pen-an-Enès, Goasquéo, Néroglas.

Voir en ligne : infobretagne.com

 

© Mairie de St Quay Perros - Tel : 02 96 49 80 40 – Fax : 02 96 23 07 03 - Ouvert du lundi,mardi, jeudi de 8h30 à 12h - 13h30 à 17h30 - mercredi, vendredi, samedi de 8h30 à 12h -

| | Plan du site Suivre la vie du site RSS 2.0 | Conception BM-Webdesign.com