Accueil > Découvrir St Quay > Kénanais, vous avez dit Kénanais ?


Kénanais, vous avez dit Kénanais ?

 

Un peu d’histoire assez récente ou d’anecdote

ll est vrai que le nom des habitants de Saint-Quay-Perros paraît à beaucoup curieux pour ne pas dire insolite. Mais, en la matière, les curiosités sont "légion" : il est amusant d’en relever quelques unes.

Par exemple, dans le département de Seine-Saint-Denis(92), s’il n’y a rien de surprenant que les habitants de Clamart s’appellent les Clamartois, pourrait-on deviner les noms des habitants de Bourg-La-Reine : les Réginarbogiens, de Plessis-Robinson : les Hiboux, de Saint-Cloud : les Clodoaldiens.

Mais pourquoi diable les habitants de Saint-Quay-Perros, les Kénanais ?

Grammaticalement, ce mot peut être un nom propre : les kénanais et les Kénanaises (ne pas oublier la majuscule), ou un adjectif : la population Kénanaise (la majuscule serait ici une faute d’orthographe).

Ce nom est très récent .

Etant arrivé à Saint-Quay-Perros en 1967, j’ai depuis vécu l’évolution foudroyante de notre commune. Le CNET avait été inauguré en octobre 1963 par Jacques Marette, ministre des PTT du gouvernement de Georges Pompidou, sous la Présidence du Général De Gaulle. L’expansion industrielle toute naissante de Lannion commençait à peine à contribuer au développement de l’habitat dans la campagne environnante. En 6 ans, de 1962 à 1968, la population n’était passée que de 502 à 569, ce qui constituait quand même une augmentation de 13%. Mais elle augmentera de 57% de 1968 à 1975. Pendant la même période, l’école passera de 3 à 5 classes.

J’ai donc connu en 1967, un Saint-Quay-Perros très peu différent du village du début du siècle : Avenue de la Mairie, à droite, entre la mairie et le croisement de Kertanguy, seulement la maison d’Emile Urvoas et le café "Chez Casimir". A gauche, après le café-tabac de la mairie et la grande maison de Mme Le Roux, un second "commerce de campagne", celui de Joséphine Nicol, centre la vie de la population qui ne se savait pas encore Kénanaise...

C’est là que l’on échange des informations, que l’on parle de la commune. Les habitants sont modestes, un peu résignés, ils ressentent même un complexe d’infériorité face aux deux grandes voisines que sont Lannion et Perros-Guirec. Jean Nicol, l’époux de Joséphine, - et d’autres - appellent leur localité ’Sant Baour", dénomination peu flatteuse.

Aussi l’espoir nait-il avec la création de nouvelles associations en 1972, l’amicale Laïque et en 1973, le club de football. Jean Nicol assiste, heureux, aux assemblées générales constitutives et déclare : "Bientôt on ne dira plus "Sant-Ke Baour" !

C’est alors que se pose un problème tout neuf. "Comment allons-nous appeler le club de foot ?". Pierre Hamon et Jean-Jacques Urvoas sont là. Ce dernier suggère "Allons voir le curé, il saura sans doute nous aider".

L’Abbé Pierre Le Gallou nous reçoit chaleureusement. "Oui, il y a bien sûr Sant Ke, mais il y a ausssi Saint Kénan, c’est sans doute le même, un saint irlandais qui est arrivé chez nous, venant d’Irlande, après avoir traversé la Manche sur une auge de pierre."

Nous avions la réponse à notre question : le club de foot s’appellera "Stade Kénanais" et depuis nous sommes tous des Kénanais et des Kénanaises. A l’aube de 2007, depuis plus de trente ans, de l’eau a coulé dans le Kerduel et le Cruguil. Ces deux fleuves, il leur arrive même de déborder et d’inonder leurs berges. Malgré cela, les terres de Saint-Quay-Perros sont de plus en plus convoitées. A devenir kénanais, propriètaire ou locataire, il y a beaucoup de candidats et peu d’élus. Saint-Quay-Perros ne se sent plus du tout "Sant Ke Baour" : on dit même, mais il ne faut pas le répéter trop fort, que notre commune est l’une des plus riches du département. Au recensement complémentaire en 2005, la population municipale est passée à 1637 habitants (1588 en 2003).

La vie a bien changé. Il n’y a aucune raison de ne pas pouvoir espérer...

Michel Gouédard

 

© Mairie de St Quay Perros - Tel : 02 96 49 80 40 – Fax : 02 96 23 07 03 - Ouvert du lundi,mardi, jeudi de 8h30 à 12h - 13h30 à 17h30 - mercredi, vendredi, samedi de 8h30 à 12h -

| | Plan du site Suivre la vie du site RSS 2.0 | Conception BM-Webdesign.com